Petit Indien qui n'avait plus de nom
Conte théâtral écrit par Michel Piquemal
Créé et interprété  par Bernadette Boucher
La compagnie
Les Evènements
Souris petite vache
Léonie
'Tit Julo et la Baleine 
Roues Libres
La Racontotte
Petit Indien
Contacts
Elle s’appelle Petite Étoile.
C’est une Indienne de la tribu des Absarokes...
ce qui veut dire : les Indiens Fils du Corbeau.
Oui, corbeau, comme l’oiseau noir du ciel.
Elle s’appelle Petite Étoile
et elle vient de mettre au monde un garçon.
Le papa Tonnerre Grondant est fou de joie.
Pour l’honorer un homme propose d’appeler l’enfant Ours Guerrier.
Hélas, plus le garçon grandit, plus il devient pâle, triste et mélancolique…

Vers l’Ouest où le soleil se couche
J’envoie ma voix
Vers le Nord où un esprit rouge me regarde
J’envoie ma voix
Vers l’Est où le soleil se lève
J’envoie ma voix
Vers le Sud où un Esprit Blanc me regarde
J’envoie ma voix
Wakan Tanka, Toi qui es le créateur de toutes choses
Penche-toi pour entendre ma faible voix venue de la terre.
Aide-moi à trouver le chemin qui sera le mien dans le monde...

Sur les conseils de Samani l’homme-médecine, Petit-Indien-qui-n’avait-plus-de-nom part de sa tribu. À la recherche d’un autre nom, qui lui corresponde vraiment. Mais le chemin est long et difficile. Et de rencontres en songes, de forêts en montagnes, il cherche, écoute, interroge…
Quand enfin, il sait qui IL EST, quand enfin, il a gravé dans sa mémoire et dans son coeur toute l’histoire de son peuple, toute SON histoire, il peut rentrer chez lui et se préparer à conter et raconter encore...
« Il n’est plus temps de pleurer sur l’anéantissement
physique du monde indien, il n’est plus temps de rager
sur le génocide aussi abominable que stupide ;
l’urgence est aujourd’hui de s’interroger sur ce que
leur spiritualité peut apporter à l’avenir de l’homme... »
MICHEL PIQUEMAL

«Sans folklorisme déplacé, mais avec une grande
humilité, la comédienne et conteuse Bernadette
Boucher, a su créer un écrin accueillant pour ce récit
aux accents universels. C’est directement dans un tipi
qu’elle nous reçoit, et nous y apprécions la beauté
du conte qu’elle nous transmet, avec talent.»
LE MILLÉNAIRE.
SEYSSES (HAUTE GARONNE)